Voir

Les intérêts d’une newsletter et comment bien la réussir

Les intérêts d’une newsletter et comment bien la réussir

La newsletter est une lettre d’information ou de diffusion. C’est une stratégie incontournable dans les campagnes d’emailing marketing. Elle permet de maintenir un lien régulier avec les clients et est donc très utile pour la relation client.

Les intérêts d’une newsletter et ses apports bénéfiques

Plusieurs points sur lesquels une newsletter peut avoir des conséquences et quels sont ses intérêts :

+ Fidéliser des clients en restant en contact avec ces derniers, en leur communiquant des informations permettant d’entretenir cette relation importante

+ Augmenter le trafic sur son site internet grâce aux liens amenant vers le site qu’il y a dans la newsletter

+ Mettre en avant les produits, les services et bien d’autres choses encore relatifs à l’entreprise

+ Tenir informer les clients des actualités de l’entreprise

Comment réussir sa newsletter ?

Afin d’optimiser au maximum la réussite de newsletter, il faut veiller à soigner quelques éléments. Une newsletter efficace est une newsletter qui respecte les points suffisant :

  • Choisir les bons outils

Pour la gestion de vos campagnes emailing, il vaut mieux choisir une solution d’emailing professionnel qui vous permettra d’automatiser vos messages, d’utiliser des templates ou encore d’obtenir des statistiques détaillées sur les performances de ces campagnes.

Il existe de nombreux logiciels emailing, les plus connus sont Mailchimp, Sendinblue, Mailjet ou encore Sendethics. Ces derniers proposent le plus souvent une version gratuite, qui vous permettra de vous faire la main si vous n’êtes pas familiarisé avec les emailing.

  • Soigner l’objet de sa newsletter

C’est la première chose que verra le lecteur en recevant cette newsletter dans sa boite mail. L’objet de votre email doit être accrocheur, qu’il annonce son contenu, exemple : « Newsletter n°6 : découvrez la nouvelle gamme xx ». L’utilisation d’un appel à l’action ou d’un élément de personnalisation tel que le prénom du destinataire permet d’augmenter le taux d’ouverture du mail.

Il ne faut surtout pas abuser des majuscules et de la ponctuation, car elles viennent ternir la délivrabilité de votre campagne. Ici, vous risquez de rater d’avance votre campagne emailing, car votre mail sera d’office envoyé dans les spams de vos destinataires. 

  • Utiliser une bonne adresse d’envoi

L’adresse mail que vous utilisez pour envoyer vos campagnes doit être formelle, pour souligner votre sérieux et votre crédibilité. Ainsi, privilégiez une adresse newsletter@entreprise.com plutôt que mail44xf@hotmail.fr.

L’expéditeur doit être identique sur toutes les newsletter. Dans l’idéal, il faut qu’il soit connu du lecteur afin de mettre en confiance le lecteur pour qu’il ouvre ce mail, par exemple le nom de votre marque.

  • Optimiser sa landing page

Si votre newsletter contient des liens amenant vers votre site web, il faut penser à optimiser ces pages de destination. Aussi bien en terme de contenu que de technique, elles doivent être pertinentes et adaptées pour générer un maximum de trafic et de conversions.

Les newsletters sont importantes pour les entreprises.
  • Segmenter efficacement ses contacts

D’un point de vue marketing, il est judicieux de procéder à une segmentation de votre base de contact selon différentes catégories : prospects, nouveaux clients, clients fidèles, etc.

Cela vous permettra d’ajuster le contenu de votre newsletter pour les faire correspondre à votre cible. 

  • Envoyer au meilleur moment

L’heure à laquelle vous envoyez votre newsletter peut particulièrement influencer son efficacité. Pour une newsletter orientée B to B ou prospection, il faut par exemple privilégier un envoi correspondant aux horaires de bureau, où les employés consultent leurs mails. Ainsi, en envoyant entre 7 et 9h ou à 14h, vous maximisez vos chances d’ouverture.

La meilleure solution ici reste de recourir à des tests, qui vous permettront de déterminer l’horaire optimal par rapport à votre contenu.

  • Favoriser la qualité à la quantité

Une newsletter épurée et allant directement au sujet incite davantage au clic qu’un long pavé de texte. Il faut donc veiller à ne pas trop en mettre : mieux vaut scinder une newsletter qui apporterait trop d’information au lecteur plutôt que de le perdre et qu’il n’ait plus envie d’ouvrir les prochaines. 

Le risque encouru ici est de perdre une partie des abonnés qui décident alors de se désinscrire de votre newsletter.

  • Respecter des règles de base

Votre newsletter devra contenir un header permettant d’obtenir un accès à une version en ligne de votre mail. L’autre élément essentiel à inclure est la possibilité pour l’inscrit de se désabonner de votre liste de diffusion, dans le footer. 

Chaque contact doit s’être inscrit par lui-même dans la liste de diffusion. Un contact qui s’est volontairement inscrit à votre newsletter sera plus susceptible d’ouvrir et de lire vos contenus.

  • Penser multicanal  

Le mailing est un canal d’acquisition qui permet de faire le pont avec les autres canaux de votre entreprise. Ainsi, n’hésitez pas à inclure des liens dirigeants vers votre site web, ou encore des icônes dans votre footer, amenant vers vos réseaux sociaux. Cela vous permettra d’augmenter la fréquentation client sur ces autres canaux. 

Quelle fréquence d’envoi pour sa newsletter ? 

La fréquence d’envoi de vos campagnes d’e-mailing est déterminante, car elle impacte directement les performances de ces dernières. Il faut donc être vigilant et trouver le juste-milieu entre le mail utile, qui capte le destinataire, et le mail spam, qui pousse au désabonnement. Cette fréquence peut varier selon l’activité de votre entreprise. 

Il faut en instaurer une qui habituera le lecteur à cette réception :

+ Spontanée : il est possible d’envoyer des newsletters sans vraiment suivre un calendrier précis. Cela peut se faire pour exprimer un événement, une promotion exceptionnelle, etc.

+ Hebdomadaire : pour faire une newsletter hebdomadaire, il faut beaucoup de contenu et une bonne audience d’ouverture des emails. Celle-ci est utile pour une boutique de produit, quand il y a des offres intéressantes, beaucoup d’actualités, des relances…

+ Mensuelle : cette fréquence de newsletter permet de garder le contact régulièrement avec les inscrits, sans être trop intrusive et donc en limitant les éventuelles désinscriptions. 

+ Trimestrielle : permet de diffuser quelques informations essentielles sur l’entreprise, de temps en temps, afin de ne pas se faire oublier.

+ Annuelle : la nouvelle année est toujours agréable à souhaiter, cela peut être accompagné d’un mot ou d’un mini bilan sur l’année (quelques chiffres).

En bref ?

La newsletter est un levier puissant de fidélisation client. Concevoir une campagne d’emailing n’est pas aussi simple qu’on pourrait le penser. Retenez que ce qui importe dans une campagne emailing, c’est principalement le contenu. Retenez également que le mailing a ses limites, et qu’une campagne marketing réussie est une campagne multicanale.

Si vous envoyez trop de mails à vos clients et prospects, ces derniers risquent de vous trouver agaçants et vont alors faire recours à l’option de désinscription.  

Pour éviter ce scénario, la meilleure solution est de laisser le choix à vos destinataires. Vous pouvez tout simplement mettre en place un formulaire de préférence dans lequel vos contacts pourront indiquer la fréquence de mails qu’ils souhaitent recevoir. Cela vous permettra de limiter le risque d’être perçu comme un spam.

Astraga vous propose plusieurs prestations webmarketing. Si vous souhaitez être accompagné sur vos campagnes d’emailing, vous pouvez nous contacter librement via le formulaire de contact ou par téléphone au 02 40 11 64 35.